Quelques jolies critiques

26.04.2020

Heureuse année littéraire ! (2019-2020)

Au mois de juin 2019, l’adaptation que j’ai faite du roman de Franz-Olivier Giesbert pour la scène (en écrivant une grande partie des dialogues) « L’arracheuse de dents » a été validée par l’auteur et soutenue par Gallimard

  • En septembre de la même année, j’ai soumis à Jean-Pierre Martino (Mon professeur de conservatoire, dont j’ai eu la chance de suivre les cours au début des années 90) des textes que j’avais écrits et qu’il a résumés ainsi sur courrier « C’est très réussi, beaucoup d’humour, du vrai théâtre ! »

En janvier 2020, je croise Philippe Caubère et lui glisse un de mes textes « L’interview ou le retour du fils prodigue » deux jours plus tard, il me rappelle pour me dire mille gentillesses sur mon texte. Nous parlons d’une éventuelle lecture en public…

Avril 2020 : Jean-Philippe Daguerre, l’auteur de « Adieu Monsieur Haffmann » (merveilleuse pièce, récompensée aux Molières en 2018) me renvoie un petit mot après avoir lu plusieurs de mes textes : « Bravo Claude pour ton écriture gourmande, drôle et poétique à consommer sans modération » … Touché, je fus (comme dirait maître Yoda)

 
26 mai 2020 ! Naissance de mon petit dernier

« L’agent et le comédien »

livre édité par Pierre Naquin (texte pour deux comédiens) Et qui retrace sept histoires. Les aventures d’un agent farfelu et de son comédien narquois dans le monde délicieux du spectacle…

Claude Gisbert